• 06/07/2020
Actualités

Afrique-Cajou : Faute de paiement beaucoup d’expéditions reportées

Nouvelle semaine de calme sur le marché international. Peu de demande spot, tous les acteurs attendent d’être livré sur les contrats en cours d’exécution. Les prix n’ont pratiquement pas évolué même si les vendeurs les plus pressé offre des prix plutôt dans le bas des fourchettes pour des exportations immédiates. Les flux de noix brute au niveau des ports africains vers l’Asie restent relativement lents avec beaucoup d’expéditions reportées en attendant le paiement des chargements déjà en mer. La lenteur des paiements reste un gros frein au rythme des exportations dans un marché qui est sous-financé par le secteur bancaire.

La grosse surprise

Les Etats-Unis viennent de publier leurs statistiques d’importation du mois d’avril 2020 et c’est une grosse surprise. On s’attendait à ce que les importations restent en hausse mais tout de même pas à ce point (+2000 tonnes d’amande de cajou importées par rapport à l’année dernière, sans compter les importations de préparations à base de noix de cajou elles aussi en hausse de 500 tonnes).

Par ailleurs, chiffre surprenant, le prix moyen de ces importations, tous grades confondus est équivalent à 3,35 USD/lb CIF USA (donc 3.3 USD/lb FOB) aussi bien pour l’origine Vietnam que pour le reste du monde. Cela signifie que la grande majorité de ces volumes ont été contractualisés fin 2019 et dans le haut des fourchettes de prix pratiquées à cette époque. Ces prix bien plus élevés que ce à quoi on aurait pu s’attendre confirme que si les transformateurs vietnamiens peuvent acheter la noix de cajou brute aux prix actuels c’est parce qu’ils bénéficient d’engagement de long terme avec des prix nettement supérieurs à ceux en vigueur sur le marché spot.

Ces statistiques américaines, comme toutes les statistiques commerciales publiées depuis le début de l’année, restent encourageantes sur la dynamique de consommation de noix de cajou avant et depuis la crise du COVID. Dans le même temps les exportations de Côte d’Ivoire continuent de confirmer le déficit d’approvisionnement de l’Asie. Les prochaines semaines diront si cela est un problème ou pas. En dehors des exportations d’amandes non-dépelliculées (burma kernel) vers l’Inde et le Vietnam, les exportations d’amande de cajou de la Côte d’Ivoire restent également en hausse.

SOURCE : N’KALO

Partager
Publicités

Publications similaires

2 comments

  1. […] Afrique-Cajou : Faute de paiement beaucoup d’expéditions reportées …juin 9, 2020 […]

  2. […] plus de 80 à écouler », se désole-t-il. Une situation qui a fait chuter le prix au kilo du cajou. Pour un prix plancher fixé à 400fcfa/kg, les prix minima sont passés à 100FCfa/kg dans […]

Laissez un commentaire