• 03/08/2020
Actualités

Invasions des criquets pèlerins : la menace plane sur l’Afrique de l’Ouest

Certaines régions de l’Afrique de l’Ouest courent un risque d’invasions acridiennes.  C’est ce que révèle le dernier bulletin d’information sur le criquet pèlerin publié le 3 juillet 2020 par l’observatoire acridien de l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao).

En effet, la reproduction (des criquets, NDLR) débutera avec les premières pluies. Il y a alors risque d’apparition des essaims en prévenance d’Afrique de l’Est précisément du Tchad coté Est qui se déplacent vers l’ouest, précise le bulletin. Ainsi, la Mauritanie, le Mali, le Tchad, l’Algérie sont menacés d’une arrivée d’essaims de criquets. Contrairement au Bénin, le Sénégal, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Nigéria, la Sierra Leone, le Togo, le Maroc, la Libye, la Tunisie où aucun développement significatif des criquets n’est attendu.

L’Afrique se doit de prendre des mesures d’anticipation face à cette menace sur la sécurité alimentaire. D’ailleurs, la Fao en a fait son cheval de bataille.  Une lutte dans laquelle elle est soutenue par des associations et institutions internationales. Le mercredi 8 juillet 2020, l’Union européenne a fait don de 15 millions d’euros supplémentaires pour lutter contre la recrudescence de criquets pèlerins en Afrique de l’Est.

Il est à noter que selon la Fao, le criquet pèlerin est considéré comme l’insecte migrateur nuisible le plus destructeur au monde. Un petit essaim couvrant un kilomètre carré peut dévorer en une journée la quantité nécessaire pour nourrir 35 000 personnes.

Partager
Publicités

Publications similaires

Laissez un commentaire