Actualités

JMA 2020 : Discours de la Directrice pays de Hunger Free World Bénin

HUNGER FREE WORLD-BENIN par ma voix tient, avant tout propos, à vous remercier pour avoir répondu présent à ce mini-atelier de formation et d’échanges sur le Thème : « Cultiver, Nourrir, Préserver. Ensemble. » afin de célébrer ensemble, ce vendredi 16 octobre 2020 à l’INFOSEC, la Journée Mondiale de l’Alimentation. Je voudrais donc, au nom de HUNGER FREE WORLD, profiter de cette occasion pour remercier tous les partenaires qui nous soutiennent dans notre noble lutte contre la Faim en vue de la Réalisation du Droit à l’Alimentation dans le Département de l’Atlantique ; je veux citer les ONG, les Autorités locales, les Services déconcentrés de l’Etat, les médias et les populations de Zè.

Atteindre l’objectif Faim Zéro à l’horizon 2030, ce n’est pas juste donner à manger aux 02 milliards d’êtres humains qui aujourd’hui n’ont pas un accès régulier à une alimentation sûre, nutritive et suffisante, mais surtout « Cultiver, Nourrir, Préserver. Ensemble » en répondant à l’appel à la solidarité mondiale lancé par cette Journée (JMA) afin d’aider les populations les plus vulnérables à se relever et à rendre leurs systèmes alimentaires plus durables, plus robustes et plus résilients surtout avec le contexte actuel. 

La crise sanitaire mondiale du Covid-19 a été l’occasion de réfléchir à ce qui nous tient vraiment à cœur et à nos besoins les plus fondamentaux. En ces temps incertains, elle a permis à beaucoup d’entre nous de redécouvrir une chose que nous tenons souvent pour acquise et dont beaucoup sont privés : la Nourriture.

La nourriture est l’essence même de la vie et le fondement de nos cultures et de nos communautés. Préserver l’accès à des aliments sûrs et nutritifs est – et continuera d’être – un élément essentiel de la réponse au Covid-19, en particulier pour les plus pauvres et les plus vulnérables du monde qui sont les plus durementtouchés par la pandémie et par les chocs économiques qui en dérivent. Dans un moment comme celui-ci, il est plus important que jamais de reconnaître la nécessité de soutenir nos Héros de l’Alimentation – les Agriculteurs et les Travailleurs de l’ensemble du Système Alimentaire – qui veillent à acheminer les aliments de la ferme à la table, même dans un contexte de perturbations aussi inédites que la crise actuelle du Covid-19.

Oui, il est temps de reconstruire en mieux dans un agir ensemble l’avenir de l’humanité et de la planète avec des actions concrètes :

  • Soutenir la diversification de la production agricole des vivriers vue qu’il y a des milliers d’espèces ;
  • Aider les populations les plus vulnérables à se relever et à rendre leurs systèmes alimentaires plus durables et plus résilients ;
  • Promouvoir des pratiques agricoles plus durables (Agriculture biologique avec l’utilisation des fertilisants naturels) qui préservent les ressources naturelles de la planète, notre santé et le climat.

Toutefois, la responsabilité n’incombe pas uniquement aux gouvernements. Nous avons tous un rôle à jouer, que ce soit faire des choix nutritionnels qui améliorent à la fois notre santé et nos systèmes alimentaires, ou ne pas laisser tomber les saines habitudes durables. C’est notre devoir, c’est notre responsabilité à tous car, à l’heure actuelle, près de 690 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde, soit 10millions de plus qu’en 2019.Et en fonction des scénarios de croissance économique, lapandémie du Covid-19 pourrait venir grossir les rangs des affamés de 83 à 132millions d’individus. (Statistiques mondiales publiées par la FAO)

Aujourd’hui, seules 09 espèces végétales assurent 66% de la production agricole totale, alors que tout au long de son histoire, l’homme a cultivé plus de 6000 espèces pour se nourrir. La diversification des cultures est cruciale pour garantir une alimentation saine et préserver notre environnement.

La bonne nouvelle est qu’il existe des solutions abordables pour réduire toutes les formes de malnutrition, mais celles-ci demandent un plus grand engagement national et des mesures à l’échelle mondiale telles que :

  • CHOISIR DES ALIMENTS SAINS ET DIVERSIFIÉS
  • FAIRE PASSER DES MESSAGES POSITIFS A PROPOS
  • ADHÉRER À DES INITIATIVES ALLANT DANS CE SENS
  • SOUTENIR LES SYSTÈMES ALIMENTAIRES DURABLES ET NOS HÉROS DE L’ALIMENTATION (Agriculteurs et Agricultrices)
  • OFFRIR DE BONNES CONDITIONS DE TRAVAIL AUX ACTEURS
  • ASSURER UNE BONNE GOUVERNANCE FONCIERE
  • RENFORCER LES POLITIQUES ALIMENTAIRES PAR LA LÉGISLATION
  • ÉVITER LA VOLATILITÉ DES PRIX DES DENRÉES ALIMENTAIRES
  • SOUTENIR LES PETITES ENTREPRISES AGRICOLES
  • PROMOUVOIR LA SOUVERAINETE ET LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRES
  • RENDRE LES RÉGIMES ALIMENTAIRES SAINS ATTRAYANTS, DISPONIBLES ET ABORDABLES
  • OFFRIR DES CONDITIONS FINANCIÈRES ÉQUITABLES
  • ADOPTER DES PRATIQUES DURABLES RESPECTUEUSES DE L’ENVIRONNEMENT
  • Etc ………………. 

La question du Droit à l’Alimentation, la situation de la malnutrition concernent et interpellent tous les acteurs du Système Alimentaire (l’Exécutif, le Législatif, le Judiciaire, les médias, les ONG, les Institutions financières et surtout les Paysans et les Consommateurs). Et le Thème de la JMA-2020 l’indique si bien : « Cultiver, Nourrir, Préserver. Ensemble. » ; Cette ambition internationale, continentale et nationale est bien réalisable, et l’ONG Hunger Free World depuis 15 ans la partage et y travaille. Oui, c’est dans un agir ensemble et donc une synergie d’actions que nous arriverons à vaincre la Faim et à assurer une Alimentation Saine et Diversifiée pour Tous à l’horizon 2030. Et les journalistes et les acteurs du secteur agricole ont un rôle important à jouer pour l’atteinte de cet objectif.

Il faut toutefois reconnaître que des efforts sont faits et nous devons ensemble redoubler d’ardeur car la tâche est immense et la problématique de malnutrition demeure. Et c’est pour nous d’ailleurs le moment d’adresser humblement au Gouvernement, par ce canal, le message selon lequel, il doit poursuivre les réformes dans le sous-secteur agricole en jouant pleinement sa partition, en facilitant la mise à disposition des terres agricoles aux populations à travers l’Agence Nationale du Domaine et du Foncier (ANDF), en accompagnant davantage les petits producteurs à travers l’Agence Territoriale de Développement Agricole (ATDA), en veillant sur la règlementation des prix et des denrées alimentaires, et surtout en prenant des mesures et textes pour renforcer les politiques alimentaires par la législation.

HUNGER FREE WORLD et le Gouvernement Japonais, comptant donc sur la collaboration avec les structures intervenant dans le Système Alimentaire, réitèrent ici leur engagement aux côtés du Gouvernement Béninois pour la Réalisation du Droit à l’Alimentation saine et diversifiée pour tous au Bénin à l’horizon 2030. Et la présente formation des journalistes et des Acteurs du secteur agricole de ce jour en est une preuve car elle vise à outiller davantage les journalistes et les acteurs du système alimentaire à impulser des actions concrètes sur la base des connaissances acquises à cet atelier. C’est sur cette espérance que je nous invite, pour reprendre le Thème de la JMA-2020, à : « Cultiver une diversité d’aliments en mesure de Nourrir une population croissante et de Préserver la planète, et ce, Ensemble.».

Vive les Acteurs du Secteur Agricole !

Vive le partenariat entre les Secteurs Publique et Privé pour la Réalisation du Droit à l’Alimentation Saine et Diversifiée au Bénin !

Vive Hunger Free World !

Je vous remercie.

Fatoumatou Batoko Zossou

Partager
Publicités

Publications similaires

Laissez un commentaire