Actualités

Déforestation : Vers une interdiction d’importation des produits agricoles non écoresponsables dans l’UE

L’Europe veut cesser de contribuer à la déforestation mondiale provoquée par la consommation de produits dans l’Union européenne (UE) issue d’une agriculture qui ne préserve par les forêts. A cet effet, le Parlement européen a adopté la semaine dernière un rapport où il est demandé à la Commission de préparer une législation contraignante sur ce sujet. Il s’agit des produits comme l’huile de palme, le cacao, la viande, le maïs ou le soja.  A titre d’exemple, le référendum « Stop huile de palme » a abouti en Suisse.  Cela a récolté beaucoup de signatures et a connu un vif succès, car les Suisses sont sensibles à la déforestation qu’occasionne la production de cette huile. Car, à elle seule, l’Union européenne contribue indirectement pour environ 10% à la déforestation mondiale.

Jusqu’à présent, les initiatives volontaires, les certifications et les labels apposés sur les produits importés n’ont pas réussi à freiner la tendance. Ainsi, donc, « les eurodéputés, qui réclament un cadre juridique pour enrayer la déforestation provoquée par l’Union européenne, demandent que soit inscrit dans la loi la traçabilité des produits mis sur le marché ». Par conséquent, « Ils proposent d’obliger les entreprises à vérifier que leurs produits ne proviennent pas de terres qui ont été déboisées. Les entreprises qui ne respecteraient pas ces règles seraient sanctionnées ». Pouvait-on lire sur le site de RFI.

Par ailleurs, depuis 1990, 1,3 million de kilomètres carrés de forêts ont été détruites au Brésil, soit une superficie supérieure à celle de l’Afrique du Sud.

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire