Actualités

Quelques vertus de la banane plantain

La consommation des bananes en général et du plantain en particulier procure à l’organisme humain du bien-être sur plusieurs plans, notamment en matière de transit digestif, en prévention des risques de cancer. Le plantain serait aussi aphrodisiaque…

Sur le transit intestinal et le cancer

Le plantain est un aliment riche en fibres solubles. Même si la banane est utilisée par certaines personnes pour le traitement de la diarrhée, elle ne constipe pas pour autant. Si nos grands-mères avaient recours à la purée de bananes pour traiter la diarrhée, c’est probablement parce que les bananes, comme d’autres fruits d’ailleurs, contiennent des fibres (fibres solubles) qui aideraient à contrôler la consistance des selles. Dans les faits, seulement environ le tiers des fibres alimentaires de la banane a cette particularité de contrôler la consistance des selles ; les deux autres tiers ont le rôle de favoriser une bonne élimination. Des ouvrages ont aussi fait le lien entre la protection contre le cancer du rein et la consommation régulière de la banane plantain et des bananes en général.

La banane plantain serait un aphrodisiaque

Au niveau des fruits, nous pouvons citer la rhubarbe, la banane, ou encore l’avocat. Pour la Saint-Valentin, ces deux derniers fruits sont encore de saison donc ont notre préférence. Bien entendu, ils n’évoquent pas les mêmes organes. Les Aztèques appelaient ainsi l’avocat,’‘testicule ‘’. En Afrique et en Asie, c’est la banane qui est préconisée en raison de sa silhouette phallique.

La recette magique pour le contrôle de l’azoospermie chez les hommes

  • Laisser un régime mûrir jusqu’à se fendre de lui-même sur le bananier ;
  • Découper en petites tranches les doigts avec la peau ;
  • Faire sécher au soleil pendant quelques jours ;
  • Ajouter aux découpes séchées du souchet, de la datte et la racine de Gbanguina ;

Deux formes de consommation :

  • Mettre une quantité du mélange dans une bouteille et on y ajoute du Sodabi. On laisse macérer quelques jours avant la consommation (2 à 3 petits verres par jour)
  • Réduire l’ensemble en poudre. Selon la quantité, on en fait une bouillie ou on l’ajoute à une bouillie quelconque pour la consommation

Joachim Saïzonou

Partager
Publicités

Publications similaires

Laissez un commentaire