Actualités

Côte d’Ivoire : Vente illicite des noix de cajou, le gouvernement déclenche la répression

Le phénomène de la contrebande des noix de Cajou prend de plus en plus d’ampleur en Côte d’Ivoire.  Près d’un quart de la production d’anacarde est cédée illicitement aux pays voisins, le Burkina Faso et le Ghana en l’occurrence. Face à cet état de chose, l’Etat Ivoirien s’est désormais lancé dans une lutte acharnée contre cette pratique.

E. S. S

Courent désormais de grands risques en Côte d’Ivoire, les planteurs d’anacardes exportant frauduleusement leurs récoltes de noix vers les pays voisins. Le gouvernement ivoirien à travers une ordonnance gouvernementale prise en 2020 et qui abroge celle de 2018 jugée « inefficace » pour lutter contre la contrebande de « l’or gris » et du cacao, a renforcé son arsenal juridique qui se trouve dorénavant plus répressif, pour mieux faire face à la situation.

D’après AFP, « les statiques montrent que 150 000 à 200 000 tonnes de ces produits ont été vendus illicitement » en 2020 contre 100.000 tonnes en 2019. Cette hausse de plus de 50 % de la pratique du commerce illicite des noix de cajou en un an, a bien pu attirer l’attention des autorités à plus sévir dans le processus de sensibilisation des producteurs. Ces derniers fustigent le taux de vente au pays (400 à 500 Fcfa) contre 800 à 1500 Fcfa pratiqué dans les pays voisins. L’Etat de son côté ne compte guère laisser le trafic perduré.

A en croire Adama Coulibaly, Directeur du Conseil coton anacarde (Cca) ivoirien en charge de la filière, tout est en train d’être mise en œuvre pour limiter le départ de la richesse de la Côte d’Ivoire vers les pays voisins.  « Nous avons plus de marge de manœuvre contre les malfaiteurs de l’économie. Car chaque kilo qui sort est une perte pour l’économie nationale et pour la filière », a déclaré le patron du Cca.

Ainsi le contrevenant risque désormais jusqu’à 10 ans de prison, 50 millions de francs CFA (76 000 euros) d’amende et la saisie de sa récolte.

Partager
Publicités
PATRICE TALON GREEN NEWS

Publications similaires

Laissez un commentaire