Actualités

Bénin campagne cajou 2021 : Le marché en bref

Bénin campagne cajou 2021 : Le marché en bref

Le marché béninois du cajou est progressivement en train d’ouvrir ses portes. Les récoltes ont démarré depuis quelques semaines dans toutes les trente-six communes de production et sont même très avancées dans les Régions Borgou Alibori et Ouémé Plateau, de même que dans la Donga. Pour l’instant, le marché est peu animé et la demande est surtout exprimée par les collecteurs et les acheteurs locaux en attendant l’entrée en scène des grossistes et des exportateurs étrangers. Les quantités commercialisées ça et là se résument donc à quelques sacs, si ce n’est quelques kilogrammes achetés aux abords des voies. Ce calme relatif du marché ne signifie pas pour autant que l’offre est inexistante.

 Beaucoup de producteurs ont plutôt fait le choix d’attendre l’annonce par le gouvernement du prix plancher du kilo de cajou avant de se lancer dans la campagne de commercialisation. Les coopératives membres du réseau FENAPAB sont également dans cette dynamique. En attendant et par le jeu de l’offre et de la demande, le prix le plus élevé constaté sur le marché est de 375 fcfa à Zagnanado dans la région Zou Collines. Et le prix le plus bas est de 250 fcfa et a été relevé à Pobè dans la région Ouéme Plateau. Le prix moyen national au titre de la semaine est de 315 fcfa.

Les fourchettes de prix les plus bas sont constatées dans la Région Atacora Donga, plus précisément dans les communes de Boukoumbé, Toucountouna et Tanguiéta, et dans la Région Ouémé Plateau avec la commune de Pobè où c’est la première fois que la commercialisation du cajou y est organisée. La fourchette de prix la plus élevée a été relevée dans la Région Atacora Donga, plus précisément dans la commune de Bassila (370 – 375 FCFA).

SOURCE : FENAPAB

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire