Actualités

Jif 2021 : L’ONG Sos Biodiversity met la femme au cœur de la sauvegarde de l’Environnement.

À travers un atelier d’échange, l’ONG Sos Biodiversity anticipe sur la Journée internationale de la femme (Jif) édition 2021 pour sensibiliser les femmes du rôle important qu’elles doivent jouer pour la préservation et la sauvegarde de la biodiversité. C’était, ce samedi 06 mars 2021 dans l’amphi A1 de la FSA à l’Université d’Abomey-Calavi.

Au total, six (06) communications animées uniquement par des femmes ont meublé cet atelier d’échange. Après les mots de bienvenue du Président de l’ONG Sos Biodiversity, Sunday Berlioz Kakpo et les salutations d’usage, c’est Francine Toupé, spécialiste en marketing et communication qui a ouvert le bal des exposés. Dans une communication interactive, elle a abordé la question du leadership féminin. Après elle, d’autres communications s’en sont suivies et ont abordé des thèmes tels que : Objectifs du développement durable (Odd) ; Gestion intégrée et durables des déchets plastiques ; Biodiversité et économie des femmes rurales ; Energies renouvelables etc. Ces différentes thématiques ayant établi des rapports tangibles entre elles et la gente féminine, ont été respectivement présentées et décortiqués par de jeunes femmes universitaires membres de l’organisation.

Entres autres, on retient essentiellement que les femmes sont les premières actrices de la production et utilisatrices des énergies renouvelables. Elles occupent également une place de choix dans le tissu économique local à travers les coopératives agricoles rurales. L’exemple a été pris sur les femmes transformatrices de la noix de karité dans le nord Bénin qui, grâce à cette activité tire leur revenu dans l’exploitation de cet « arbre à beure ».  De ce fait, elles militent pour la sauvegarde des essences de karité.

Satisfait du contenu des thèmes développés, les participants n’ont pas manqué d’exprimer tout leur l’intérêt en prenant part à cet atelier d’échange.  << C’est une grande fierté pour moi de participer à cette rencontre car en tant que femme, je viens de comprendre que j’ai un rôle dans l’atteinte des objectifs Durables de Développement. Je me donne la responsabilité de venir à l’information. Ainsi, je pourrai facilement convaincre mes camarades et mes sœurs à la maison afin de changer leurs mentalités en matière de l’autonomisation des femmes et sur les Odd.>> a affirmé-Zola Attédji Yvette, étudiante en nutrition et technologies alimentaire à la FSA, qui comme tous les autres participants a souhaité voir l’initiative se pérenniser.

Joseph-Bonké DOTOU

Partager
Publicités
Le coton bio, le dernier challenge du Professeur Talon en Afrique

Publications similaires

Laissez un commentaire