Actualités

Bénin/Baisse des prix des denrées alimentaires : Le Maïs, encore des mois pour le ouf !

Il est un secret de polichinelle. Depuis des mois, au Bénin, la hausse vertigineuse des prix des denrées alimentaires même localement produites bat des records. Le maïs en première ligne. Et, là-dessus, il semblerait que les populations doivent patienter encore des mois pour voir le prix du kg de maïs à la baisse.

Ça craint. C’est du moins, ce qu’on peut retenir des propos de Thiery ALAVO, Professeur Titulaire en Entomologie, science des insectes, sur l’émission Actu-Matin de Canal3 Bénin, mercredi 7 juillet 2021, dans la rubrique Environnement. En effet, après la longue séquence de sécheresse en début de la saison pluvieuse en cours, la chenille légionnaire d’automne (Cla) se positionne en élément perturbateur dans les champs.

Expliquant le phénomène et notamment ce à quoi pourrait s’attendre les populations dans les jours à venir, le Professeur s’est confié ainsi qui suit : “Je dirai que la saison de cette année est gâtée. Parce qu’avec 4 semaines de retard pour les pluies, et l’attaque des ravageurs, le rendement va considérablement baisser. Nous devons nous attendre à avoir plus de problèmes dans les six ou neuf mois à venir”. A l’entendre, la saison des pluies de cette année cause problème et l’incidence des ravageurs vient s’en rajouter.

Seulement, des pistes de solution sont envisageables pour l’avenir. Selon les propos du professeur Thiery Alavo, “Nous avons beaucoup de variétés (Maïs Ndlr) au Bénin. Mais, il y a probablement des variétés qui sont susceptibles que d’autres. Il y en a qui vont peut-être plus résister. J’ai lu dans des publications scientifiques que le maïs jaune doux est facilement plus attaqué que les autres variétés”. Il faut estime-t-il, “qu’on conduise des programmes de recherche pour évaluer, parmi les variétés de maïs qui existent au Bénin, lesquelles peuvent mieux supporter”.

Fênou-Amba OLOU (Coll)

Partager
Publicités

Publications similaires

Laissez un commentaire