Actualités

Marché mondial/Exportation des fruits tropicaux : L’avocat pressenti comme le principal fruit d’ici 2030

D’ici 2030, l’avocat s’affichera comme le principal fruit tropical échangé grâce à des exportations de 3,9 millions de tonnes, surpassant ainsi l’ananas et la mangue, a publié l’agence d’information économique africaine, l’Agence Ecofin…

En effet, selon les dernières prévisions de l’Organisation de coopération et de développement économique (Ocde) et de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao), telles que rapportées par l’Agence Ecofin, la production de l’avocat pourrait grimper à 12 millions de tonnes d’ici 2030, soit le triple de son niveau en 2010.  “D’après les deux organisations, 74 % de la récolte anticipée proviendra d’Amérique latine et des Caraïbes avec comme principal moteur, le Mexique”, renseigne l’Agence qui justifie cette croissance par la forte demande du fruit en raison de ses bienfaits pour la santé et par des prix soutenus qui devraient inciter les acteurs de l’industrie à investir massivement dans l’expansion des superficies cultivées.

“De même, il deviendra par la même occasion, l’un des fruits les plus lucratifs avec une valeur des expéditions de plus de 8 milliards $”, précise l’agence d’information économique africaine qui, dans sa publication, mentionne que le développement des échanges d’avocats offre de nombreuses opportunités économiques pour les pays africains qui ont déjà des positions dans l’industrie. “Sur le continent (deuxième région de production), les nations les mieux placées pour tirer profit de la hausse de la demande sont l’Afrique du Sud et le Kenya dont les filières ont progressé remarquablement cette dernière décennie”, analyse l’Agence Ecofin.

F. O

Partager
Publicités

Publications similaires

Laissez un commentaire