Actualités

Bénin/Changements climatiques : Le Numérique, une alternative pour accroître la résilience

Les Technologies de l’information et de communication (Tic) s’invitent aussi dans les champs. Elles semblent, face aux dérèglements climatiques, une alternative de survie chez les producteurs dans la diffusion et la réception de l’information agriculturale…

Des solutions numériques pour faciliter l’accès aux informations afin d’aider les producteurs à se prémunir contre les impasses des changements climatiques. La résilience au Bénin se précise. Donald Tchaou est le promoteur de la start-up ‘’Tic-Agro Business Center’’. Laquelle, confie-t-il au quotidien de service public, La Nation, «permet au producteur de recevoir des messages vocaux en langues locales, sur plusieurs thématiques dont celles relatives aux changements climatiques», grâce à son système de messagerie vocale. «Son téléphone sonne, il décroche comme un appel pour écouter le message», explique-t-il.

Pour le promoteur de ‘’Tic-Agro Business Center’’, «On ne doit pas attendre un bâton magique pour créer la résilience. Il faut informer les producteurs sur les prévisions pluviométriques et les recommandations claires en termes de date de semis et du type de variété de semence (cycle court ou cycle long) pour améliorer le rendement». Et, selon ses propos relayés par le média, 50 000 producteurs sont touchés par an via cette messagerie.

Toutefois, les solutions Tic ne sauraient à elles toutes seules suffire. La véritable inquiétude, expose l’homme à la presse, reste celle de l’accessibilité de l’information, puisqu’il s’agit en général, d’une cible analphabète. Pour la start-up, il faut développer des solutions applicables aux téléphones simples.

Fênou-Amba OLOU

Partager
Publicités

Publications similaires

Laissez un commentaire