Actualités

‘’La Carte Communautaire de Performance’’ l’approche développée par ACMA2 pour la gestion durable des IEMs

« Pour réussir l’utilisation efficiente de ces magasins de stockage, il est important d’asseoir des organisations d’acteurs fortes et bien gouvernées avec à leur tête des élus ayant une légitimité ». Amélie Adjilé

Le programme ACMA2 à travers un processus multi acteurs dans lequel les mairies ont été les maîtres d’ouvrage, a mis à la disposition des acteurs économiques des Pôles d’Entreprises Agricoles (PEA), des infrastructures de stockage. Les infrastructures, une fois construites, sont la propriété des mairies qui les mettent à la disposition des acteurs ou groupes d’acteurs économiques pour utilisation notamment les magasins de stockage. A quelques mois de la fin du Programme, (2017 – 2021), l’équipe de mise en œuvre, travaille à la pérennisation des acquis. Et pour ce fait, des activités s’organisent pour la mise en place d’un système de gestion durable de ces infrastructures et équipements marchands. Pour ce qui concerne le magasin à maïs de la commune de Ouinhi, le superviseur Zou du Programme ACMA2, Amélie Adjilé renseigne sur l’organisation avec les acteurs PEA en vue d’une gestion durable de cette infrastructure marchande. Lisez à propos son verbatim…

« Pour réussir l’utilisation efficiente de ces magasins de stockage, il est important d’asseoir des organisations d’acteurs fortes et bien gouvernées avec à leur tête des élus ayant une légitimité. Pour ce fait, le Programme ACMA2 a appuyé les acteurs dans ce sens. Comme résultats, dans la commune de Ouinhi, il y a 41 coopératives dont 33 pour les producteurs et productrices et 08 commerçants et commerçantes de maïs qui sont mis en place conformément à la loi OHADA sur la vie coopérative. Notons que quelques-unes de ces coopératives participent à la mobilisation de l’offre au niveau du magasin (Ndlr). Ces structures ont à leurs têtes des instances légales appelées Comité de gestion et Commission de surveillance qui doivent conduire les activités dans ces coopératives. Ces nouveaux leaders ont besoin d’être renforcés pour jouer convenablement leurs rôles. A cet effet, une formation sur la Carte Communautaire de Performance a donc été organisée à leur intention afin de les aider à améliorer les services offerts aux membres et la gestion des ressources communautaires. Ceci, sous la houlette de Lycidas Alitonou, Chargé d’appui à la mise en œuvre de l’approche Carte Communautaire de Performance (CCP) à CARE-Bénin.

Pour rappel, la Carte Communautaire de Performance est l’approche de gouvernance participative, basée sur l’évaluation des services que l’institution CARE, membre du consortium de mise en œuvre du Programme ACMA2 a choisie pour accompagner ces coopératives dans une bonne redevabilité pour améliorer la gouvernance et encourager la démocratie au sein de leurs coopératives. Cet outil est une approche interne de CARE International qui a été utilisée dans bon nombre de communautés pour faciliter les processus multi – acteurs et éviter des conflits.

Au cours de cette série de formation, les participants ont été renforcés sur des thématiques telles que la vie coopérative selon la loi OHADA et le warrantage. Ce fut également l’occasion pour ces acteurs de faire le diagnostic de la vie de leurs coopératives avant de proposer des actions qui ont servi de base à l’élaboration des 2 plans d’action (Production & commercialisation) qui leur permettront dans les prochains jours d’améliorer la qualité des services offerts à leurs membres ».

Partager
Publicités

Publications similaires

Laissez un commentaire