Actualités

Bénin/Dégradation et appauvrissement des sols : Le mucuna, l’espoir d’un secteur agricole menacé

Pour contrer les effets de la dégradation et de l’appauvrissement des sols, certains producteurs béninois semblent avoir trouvé la bonne solution : la culture du mucuna.

 Donner à la terre toute son essence, c’est encore possible avec le mucuna. Selon Wikipédia, il s’agit d’une plante grimpante annuelle qui pousse dans les régions tropicales de l’Inde et de l’Afrique. Dans les collines, plusieurs ont compris l’importance de cette plante et la cultivent selon l’information rapportée par le quotidien de service public, La Nation. En effet, en dehors de son caractère urticant, la culture du mucuna contribue au renforcement de la résilience chez les agriculteurs face à la dégradation et à l’appauvrissement des sols et même aux aléas climatiques. Le mucuna est cultivé pour rendre à la terre toute l’originalité et son état primaire, produire de l’azote utile à la culture des céréales, et pour réduire considérablement la population des chiendents, selon une publication de septembre 1997 du Bulletin de recherche agronomique, relayé par La Nation.

« Les producteurs l’utilisent pour les cultures à venir. Le mucuna capte l’azote atmosphérique pour l’incorporer au sol. Ensuite, du fait qu’elle est rampante, cette légumineuse a une valeur ajoutée de plus. Lorsqu’on vous l’a plantée, elle couvre la surface du sol. En grandissant, elle étale ses lianes. Les feuilles mortes riches en carbone attirent les micro-organismes, favorisant la restauration du sol…renseigne au journal, Hubert Glin, spécialiste en fertilisation des sols cité par La nation.

Partager
Publicités

Publications similaires

Laissez un commentaire