• 20/08/2019
Actualités

Catégorie : Actualités

Selon le World Resource Institute, le monde aura besoin des OGM pour faire face aux défis alimentaires : arguments

OGM

Depuis quelques décennies, les organismes génétiquement modifiés (OGM) font l’objet de nombreuses polémiques. Pour certains experts, les OGM sont nécessaires pour lutter contre la faim. Une aberration pour ceux qui considèrent qu’ils sont nocifs à la biodiversité et responsables de la dépendance des agriculteurs vis-à-vis de l’industrie semencière.
Pour le World Resource Institute (WRI), un think tank américain orienté sur les problématiques environnementales, les OGM pourraient bien faire partie de la solution pour affronter certains défis qui attendent le secteur agricole d’ici 2050. C’est ce qui ressort de son rapport « Creating a sustainable food future : A Menu of Solutions to Feed Nearly 10 Billion People by 2050 ».

Lire

Gaston Dossouhoui, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche: « Nous menons une politique de durabilité dans la production »

Agriculture durable

Une transformation structurelle de l’agriculture béninoise s’opère depuis 2016, avec à la clé des performances remarquables, notamment au niveau de la production cotonnière et des céréales. Gaston
Dossouhoui, ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, revient ici sur les stratégies qui ont permis d’aboutir à ces exploits qui forcent l’admiration dans la sous-région. Il assure que le Bénin maintiendra le cap à travers une politique de production durable, en dépit d’une concurrence quelque peu déloyale qui s’instaure.

Lire

Participation à la Foire de l’indépendance du Bénin édition 2019: Les exposants Acma2 satisfaits

les exposants Acma2 au foire de l'indépendance 2019

Pour faciliter l’accès au marché, le programme Approche communale pour le marché agricole (Acma2) appuie les acteurs des Pôles économiques agricoles (Pea) en les faisant participer à la Foire de l’indépendance du Bénin (Fib) édition 2019. Ouverte le 19 juillet dernier, celle-ci égrène ses derniers instants et l’heure, est au bilan chez chaque maillon de la chaîne. Déjà, on parle d’un bilan satisfaisant dans le rang des exposants accompagnés par Acma2, seize jours (16) après.

Lire